Ubutopik

Des histoires qui se vivent

Elle s’appelait Camille (L. GALAND), éd. Didier Jeunesse

Elle s’appelait Camille (L. GALAND), éd. Didier Jeunesse

« Contraint de passer ses vacances dans la maison d’enfance isolée de sa mère, Lucas pensait s’ennuyer tout l’été. Mais lors d’une promenade en forêt, il aperçoit un faisceau de lumière qui le guide vers une jeune fille à la beauté surnaturelle. Subjugué par cette mystérieuse apparition, Lucas se met en quête de la jeune fille et réveille un secret familial enfoui depuis bien trop longtemps… personne n’en sortira indemne. »

À travers l’histoire de cette jeune fille morte dans les années 1980, Lucas grandit. Il apprend sur lui mais pas seulement… L’adolescent de 13 ans va aller au bout de ce mystère : celui d’un drame qui s’est joué il y a trente ans de cela. Un retour vers un passé qu’il ne connaît pas… et pourtant, c’est lui qu’elle a choisi. Qui est-elle… Qu’est-ce qui pousse cette fille à revenir incessamment au même endroit ? Partie trop tôt, la victime erre dans un Entre deux Monde sans pouvoir entrer en contact avec ceux qu’elle aime. Lucas en sera-t-il le messager ? Un récit très bien écrit qui met en scène des personnages abîmés par les épreuves. Un beau premier roman juste, sensible et plein d’espoir.

Roman paru en 2019.

À partir de 12 ans.

Note : 4 / 5

Ubutopik

Les commentaires sont fermés.