Ubutopik

Des histoires qui se vivent

Embrasser l’inconnu (Aurélie DELAHAYE), éd. Anne Carrière

Embrasser l’inconnu (Aurélie DELAHAYE), éd. Anne Carrière

« C’est l’histoire d’une révolution intérieure. Ne trouvant pas de sens à son quotidien professionnel et voyant trop de résignation autour d’elle, un beau jour, Aurélie quitte tout : son job, son appartement, Paris, ses amis et sa famille. Elle se lance dans l’aventure pour aider les gens à renouer avec le bonheur et espère ainsi elle-même trouver sa voie. Elle entreprend alors un projet dont elle ne sait pas où il la mène et qui la guidera sur des chemins jusque-là inconnus. Elle voyagera à travers l’Europe, où elle fera sourire des milliers de personnes, puis prendra la route dans un ancien camion de pompier aménagé qui deviendra sa maison neuf mois durant. Jusqu’au jour où, alors qu’elle était partie pour aider les autres, elle trouvera le sens qu’elle avait toujours cherché à son quotidien. Après de longues années d’études, Aurélie Delaye rejoint le monde de l’entreprise et explore de nombreuses voies pour y être heureuse, mais en vain. Alors qu’elle se passionne pour l’improvisation théâtrale, le 1er mars 2015, elle décide de remettre ses rêves au cœur de son existence et fait de sa vie une improvisation en se lançant dans Ordinary Happy Peaple

Un exercice littéraire vivant, rédigé avec beaucoup d’honnêteté… mais qui ne va pas au bout de sa démarche. Au fur et à mesure de son voyage, l’auteure parle des maux de ce monde : la malbouffe, les startups qui font exploser le prix de l’immobilier, l’avion comme source de pollution… Un regard qui s’ouvre progressivement pour arriver à une véritable prise de conscience. Mais comment interpréter les choix de la protagoniste ? Pour concrétiser son projet, elle s’appuie sur l’utilisation des réseaux sociaux (Facebook…) mais aussi l’appel au financement participatif (achat du camion et publication du premier ouvrage). Ces outils sont-ils gages de liberté ou au contraire sont-ils un passage obligé pour gagner en visibilité ? Il aurait été intéressant de développer le propos. Et qu’en est-il de ces gens qui ont motivé son départ ? Sont-ils tristes ou heureux… Peut-on le définir par un simple échange ou par un sourire ? Le récit ne va pas au bout de la réflexion. On est plutôt confronté à une quête intérieure et à un fil conducteur qui se perd au fur et à mesure de la narration. Cet ouvrage est un témoignage écrit à un moment clé de la vie de l’auteure. Les premiers pas d’un écrivain dans un monde qu’elle a du mal à définir. Il s’inscrit parfaitement dans la veine Feel Good Book.

Récit de vie paru en 2019.

Note : 2 / 5

Ubutopik

Les commentaires sont fermés.