Ubutopik

Des histoires qui se vivent

La fille qui voulait être Jane Austen (P. SHULMAN), éd. Albin Michel

La fille qui voulait être Jane Austen (P. SHULMAN), éd. Albin Michel

« Julie, quinze ans, est habituée aux lubies de sa meilleure amie Ashleigh, même si, à cause d’elle, elle se retrouve parfois dans des situations improbables. Après le roi Arthur, la stratégie militaire ou le ballet, la dernière passion en date de cette éternelle enthousiaste : Jane Austen ! Ashleigh veut à tout prix trouver le M. Darcy d’aujourd’hui en participant au bal d’une prestigieuse école de garçons. Et voici les deux inséparables vêtues de crinolines, en chasse pour dénicher le parfait héros austenien… mais attention à ne pas choisir le même (heureux) candidat ! »

Du sentiment, de la bienveillance et une belle dose d’originalité. Les héroïnes de cette histoire sont bien loin des clichés que certains auteurs attribuent aux adolescents. Oui, chez ces lycéennes, on retrouve les interrogations qui préoccupent la plupart des ados : l’amour, la famille, l’amitié, l’avenir… mais elles osent la différence. Elles s’interrogent, se trompent et hésitent. Un roman léger qui se lit d’une traite. On regrettera quand même la grande disparité qui existe entre tous ces garçons… Certains sont formidables et d’autres très caricaturaux. Dans la réalité, rien n’est si tranché… fort heureusement.

Roman paru en 2010.

À partir de 14-15 ans.

Note : 3 / 5

Ubutopik

Les commentaires sont fermés.