Ubutopik

Des histoires qui se vivent

Adrien, une des plumes de Metalorgie (mars 2019)

Adrien, une des plumes de Metalorgie (mars 2019)

« Je reviens de Nantes. Hier soir, j’ai vu Sunn O))) en concert… J’adore. Un son très particulier, une atmosphère… c’est très immersif. Je les ai suivis sur trois dates. » C’est dans cet esprit que commence l’interview d’Adrien. Déjà dix ans qu’il fait partie de l’équipe de Metalorgie, un anniversaire particulier qui permet de mettre en lumière un chroniqueur au service de la musique.

« À l’époque, je traînais sur le forum et quelqu’un m’a demandé si je pouvais écrire pour eux. Je ne savais pas si j’en étais capable mais j’ai fini par accepter.» Et il a bien fait ! Aujourd’hui, son nom de plume (ou son pseudo, à votre guise) – Pentacle – est pas mal cité dans le milieu du metal. Pour sûr, il sait de quoi il parle ! Live report, news, critiques d’albums, interviews… Qu’elle soit enregistrée ou en live, il décortique la musique des groupes qui croisent sa route. Dans son écriture, le propos est franc, posé… Des analyses claires qui évoquent les petites et grandes formations de France et d’ailleurs. Son point fort ? Il n’hésite pas à vulgariser le jargon et les références : une belle façon de s’ouvrir aux lecteurs de tout horizon. Une approche qui colle parfaitement à la vision de Metalorgie.

Avec Adrien, ils sont 40 passionnés à faire vivre un webzine qui cartonne depuis 18 ans : « on est 20 réguliers à poster tous les mois. Il y a du monde à consulter le site, c’est important de mettre en place un contenu actualisé. » Un travail qui passe par l’écoute des albums mais surtout par le live. Des concerts, Adrien en voit un paquet : « à Rennes, Nantes, Paris… Des festivals comme le Hellfest mais aussi à l’étranger. Je vais tous les ans au Roadburn en avril, c’est aux Pays-Bas à Tilburg. Très éclectique en terme de prog : du hardcore au doom en passant par la folk, le psyché, le black metal… avec un côté expérimental et artistique très recherché. » Un regard bienveillant, juste et minutieux sur le monde du metal mais pas que… Il se penche aussi sur des artistes comme Carpenter Brut ou plus récemment Olafur Arnalds. Et ouais, le metalleux est avant tout un passionné de musique au sens large : un message que porte Metalorgie depuis déjà quelques années dans sa politique éditoriale.

Ne rien s’interdire, avoir un vrai jugement, promouvoir des musiciens de talents… une liberté et des convictions qui donnent envie d’aller plus loin… Une fois par an, le webzine organise le Metalorgie Fest à Nantes : « ça se passe là-bas parce qu’une partie de notre équipe y habite », précise Adrien. Avec les Stoned Gathering – asso parisienne de stoner, doom et psyché –, ils mettent aussi en place des rendez-vous comme les Stoned Orgies qui leur permettent de regrouper des formations internationales – qui ne passent parfois que sur la capitale – mais aussi de promouvoir les groupes locaux. De belles soirées qui ont déjà vu passer Fistula ou Weedeater.

Et à Rennes, des projets ? Sur le webzine, peu d’articles, d’événements ou de groupes référencés mais ça va changer, non ? « Oui, j’ai envie de développer des soirées ici. J’y habite, ça sera plus simple de le faire pour moi. Le 11 mai, on organise – avec l’asso Dream’in Noise – une soirée au Marquis de Sade avec Neige Morte (black metal / noise – Lyon). » L’orga de concert – quasi en solo – c’est une première pour Adrien en Bretagne. L’occasion de comparer avec d’autres coins de France… Est-ce plus simple ici ? Que peut il dire de ses récentes démarches ? « L’offre est importante à Rennes », explique-t-il. « Il y a beaucoup d’asso mais aucun lieu réellement identifié metal ou rock. À Nantes, il y a Le Ferrailleur ou La Scène Michelet. Ici, ce n’est pas pareil : Le Marquis de Sade, le Bar’Hic, le Ty Anna, même le Mondo… tous les styles de musique sont représentés et il faut vraiment s’y prendre à l’avance pour prévoir une soirée. »

Très vite, la conversation dérive. Adrien s’intéresse a tout ce qui touche de près ou de loin à la musique : les labels, les salles de concerts, la technique mais aussi le design et l’esthétique des pochettes de vinyles. Et d’ailleurs, ne serait-il pas un peu collectionneur ? « Oui, j’ai à peu près un millier de vinyles chez moi. Des albums allant du metal extrême à l’électro. » Une belle collection qui a fait l’objet d’une émission le 8 janvier 2019 sur la chaîne Youtube 2Guys1Tv. N’hésitez pas à aller y jeter un œil !

Dix ans, une date importante… et qui sait, un jour, peut-être un vingtième anniversaire chez Metalorgie… Il se marre et secoue la tête : « je ne sais pas. Je ne fais pas de plan, le jour où j’aurais envie d’arrêter, j’arrêterai. Je suis attiré par plein de trucs différents : organiser des concerts, créer un label, avoir un groupe… » De sages paroles mais toujours le même moteur : aller au bout de sa passion, expérimenter, voir plus de concerts… Une belle idée de la musique humblement incarnée par un acteur de la scène locale.

 

Caroline Vannier

Interview

1 – Trois groupes que tu as envie de défendre ?
Sunn O))), Cult Leader et Birds in Row.

2 – Une salle de concert pas comme les autres ?
Le Ferrailleur pour sa prog et son côté très identifié rock / metal.

3 – Un groupe au style inclassable ?
Kayo Dot, on les a fait jouer lors d’un Metalorgie Fest il y a quelques années. J’ajouterai aussi Magma.

4 – Metalorgie dans cinq ans ?
Je pense que j’y serai toujours. J’espère qu’on s’amusera autant et qu’on proposera du contenu toujours plus intéressant.

5 – Le prochain concert ?
Ce soir : Insanity Alert (groupe de crossover thrash autrichien) au Mondo Bizarro.

6 – Deux labels à retenir ?
Throatruiner Record, pour la scène hardcore française. Et aussi, Les Acteurs de l’Ombre en black metal un peu atypique.

7 – Un groupe ou un musicien que tu aimerais rencontrer ?
Le chanteur d’Envy, un groupe de screamo japonais.

8 – Les cinq meilleurs vinyles de ta collection ?
Cinq albums, c’est dur. EnvyAll The Footprints You’ve Ever Left And The Fear Expecting Ahead NeurosisSouls At Zero, DälekAbsence, Death In JuneBut, What Ends When The Symbols Shatter ? et RefusedThe Shape Of Punk To Come.

Sur le Web :
https://www.metalorgie.com/ https://www.facebook.com/Webzine.Metalorgie/

Ubutopik

Les commentaires sont fermés.